Expocert

lundi 21 novembre 2016

Tarsus France change de nom pour devenir Weyou Group

Résultat de recherche d'images pour "weyou group"


Par Romuald Gadrat – Président Weyou Group
Dans un monde qui se digitalise de plus en plus, il est important, même essentiel, que l’organisateur de salons intègre cette digitalisation dans sa réflexion et sa stratégie de développement. C’est pour cette raison que nous avons choisi Weyou.

Weyou est symbole de rencontres professionnelles, de partage, de modernité. Weyou est un nom du présent ouvert sur l’avenir et les nouvelles générations.
Nous avec vous, nous pour vous et enfin nous exposants, vous visiteurs pour faire du business. Ce nom est court, adapté parfaitement aux réseaux sociaux et donc à la communication d’aujourd’hui et de demain.

Weyou c’est aujourd’hui des salons BtoB, des salons meetings, ainsi que la création de solutions digitales permettant d’enrichir et perfectionner nos salons :

-Weyou Analytics dont le lancement est prévu sur Customer Relationship and Marketing Meetings les 9 et 10 novembre prochains et qui va révolutionner l’analyse et la perception de l’intérêt des salons.
Cette solution digitale va permettre à nos exposants d’avoir en temps réel sur leur smartphone, où qu’ils soient, les résultats quali et quanti de leur participation à nos salons.
Cet outil innovant est très attendu par les directeurs marketing et dirigeants d’entreprises.
«Trop souvent j’ai entendu qu’il est impossible d’analyser le retour sur investissement d’un salon, et bien maintenant c’est fini, avec Weyou Analytics, vous aurez toutes ces informations en temps réel grâce à notre plateforme digitale».

-Weyou Matchmaking, notre solution digitale pour le matchage des rendez-vous sur nos salons meetings, une solution continuellement améliorée depuis 4 ans pour qualifier au mieux vos rendez- vous.
Avec 17 salons BtoB, 2 154 exposants, 150 000 visiteurs, la création d’un à deux salons par an, un taux de croissance annuel en constante augmentation, Weyou se situe aujourd’hui parmi les sociétés les plus dynamiques de son secteur.
UNIMEV et MPI France Suisse s’associent pour dynamiser French COMINTECH, le rendez-vous des technologies et innovations de l’événementiel


Après deux premières éditions ayant réuni en moyenne 210 participants, MPI France Suisse a décidé de s’associer à UNIMEV pour coproduire les futures éditions de French ComInTech.

Un nouveau rendez-vous de filière
Au cœur de ce partenariat se trouve la volonté de réunir deux communautés de l’événement aux problématiques convergentes : d’un côté les 120 professionnels du secteur Events et Meetings membres de MPI et de l’autre les 410 entreprises adhérentes d’UNIMEV. Au-delà de ces acteurs, cet événement s'adresse à tout un environnement entrepreneurial, partenarial, médiatique et institutionnel, qui participe également à l’évolution des techniques et des usages dans la filière.

Une co-production associative évidente
Au-delà des réseaux, ce partenariat a vocation à ressembler les équipes de deux associations aux talents et ressources complémentaires au sein des comités de programmation et d’organisation. Ces deux comités sont ouverts à des acteurs d’horizons des plus larges, de façon à proposer un événement aux contenus renouvelés et aux formats innovants.
 La R&D en live
L’objectif de French ComInTech ? Proposer un rendez-vous où l’ensemble des membres de la chaîne de valeur de la filière peuvent échanger, créer, brainstormer et s’inspirer autour de l’innovation et des technologies dans l’événement. Donneurs d’ordre, agences, organisateurs, prestataires, prescripteurs, start-up, ... tous y ont leur place.

ComInTech 2017 se tiendra les 17 et 18 mars 2017 aux Salons de L’Aveyron à Paris et le programme sera annoncé d'ici fin 2016.
  

Julien CARLIER, Président de MPI France Suisse se réjouit de ce partenariat : « Les dirigeants bénévoles de MPI France Suisse ont souhaité donner une nouvelle dimension à French ComIntech, dont les deux premières éditions ont connu un vif succès. Unimev, fédération structurée et dynamique, est le partenaire idéal pour accompagner le développement d’un événement qui répond à un vrai besoin de la filière ».


Tourisme d’affaires - édition 2016

Rencontres et événements d'affaires à Paris Île-de-France


Découvrez l'édition 2016 de notre étude « Tourisme d’affaires à Paris Île-de-France ». Vous y retrouverez le panorama de l'activité du tourisme d’affaires (salons, congrès et événements d’entreprises) dans les 21 principaux sites d’exposition franciliens.

2015, une année en demi-teinte pour les salons

Segment majeur du tourisme d’affaires, le média salon a enregistré des résultats nuancés en 2015, conséquence des attentats de janvier et novembre 2015. Après les fortes hausses constatées depuis 2011, le nombre de visiteurs étrangers a chuté de 5,2 % en 2015 (par rapport à 2013). Le nombre de visiteurs français a enregistré une baisse moins importante (- 3,8 %). Côté entreprises, les exposants ont en revanche accentué leur présence sur les salons internationaux mais ont été moins présents sur les salons nationaux. 
Chaque année, l’étude propose un éclairage spécifique sur un pays ou une zone géographique qui représente un potentiel pour le secteur des salons franciliens. Cette année, le focus porte sur la Corée du Sud, un marché mature tourné vers l’innovation et mis en lumière par l’année croisée France-Corée.

Une activité des congrès dynamique portée par les Français

Avec 1 004 congrès et plus de 761 400 participants recensés en 2015, le secteur des congrès, autre segment clé du tourisme d’affaires, confirme son dynamisme. Celui-ci est en grande partie dû aux clientèles françaises, le nombre de congressistes français ayant augmenté en un an de 10,7 %. De plus, La COP21, qui a attiré près de 31 000 participants étrangers explique notamment la hausse de 7,7 % du nombre de congressistes étrangers. En effet, sans cette manifestation, le nombre de participants étrangers aurait baissé de 6 %.

2015, une année difficile pour les événements d’entreprises, spectacles, examens-formations et événements divers

En 2015, les entreprises ont organisé moins d’événements corporate rassemblant moins de participants et sur une surface plus réduite qu’en 2014. Ainsi, 1 919 événements d’entreprises totalisant 1,6 million de participants sur une surface de 3 millions de m² ont été accueillis sur les 21 sites d’exposition et de congrès franciliens. De plus, 782 spectacles, examens-formations et événements divers se sont tenus en 2015, occupant 1,1 million de m² et attirant 1,1 million de participants.










Centre des Congrès du Chapeau Rouge : une nouvelle dimension pour les événements d’entreprise


Résultat de recherche d'images pour "Centre des Congrès du Chapeau Rouge"


Le Centre des Congrès complète idéalement l’offre de Quimper en tourisme d’affaires. Lieu d’exception en plein cœur historique de la ville, il a vocation à rayonner au-delà de la Bretagne. Par ses prestations sur mesure, il accueille avec professionnalisme des événements d’entreprise très divers.
Hervé Herry, vice-président de Quimper Communauté délégué aux finances et à l’économie.
Le Centre des Congrès du Chapeau Rouge ouvre ses portes en janvier 2017. Situé dans le Quimper historique et piétonnier, ce bel édifice est dédié aux rencontres d’affaires. Il dispose d’espaces modulables permettant l'accueil de tout type d’événement d’entreprise. 

Métal tissé, verre sérigraphié, ascenseur et terrasse panoramiques : c’est une nouvelle page qui s’écrit pour ce bâtiment entièrement restructuré, qui fut auparavant dédié au commerce et à la culture. Quimper Communauté a choisi d’en faire un Centre de Congrès à la mesure des ambitions de la capitale de la Cornouaille.
 

Sur près 2 000 m², il permet d’organiser des congrès, colloques, séminaires, assemblées générales, dîners d'affaires, lancements de produits, et autres réceptions. Son public ? Le monde économique, institutionnel, des associations et organisations professionnelles, des acteurs départementaux, régionaux voire nationaux, séduits par l’identité de la pointe finistérienne : Quimper affiche sa différence, attire par son patrimoine d’art et d’histoire, sa proximité de la mer… Autant d’atouts qui peuvent donner envie aux congressistes de revenir !




Dernières références d'Expocert (Consulter toutes nos références)


                                  
URBACESS
Forum Organisation
  • Weyou Group

lundi 24 octobre 2016



Dernières références d'Expocert (Consulter toutes nos références)


                                  
URBACESS
Forum Organisation
Tarsus

Rencontre : Cédric Fiolet, directeur général de Montpellier Events





NOUS AVONS DÉVELOPPÉ UN NOUVEAU PRODUIT D’E-CONGRÈS CLÉ EN MAIN

Quel est l’objectif de l’accord signé entre Montpellier Events et Agropolis International ?

Cédric Fiolet – En signant un accord de coopération entre la communauté scientifique Agropolis International et Montpellier Events, gestionnaire de quatre sites majeurs dont le Corum-Palais des congrès, notre volonté est de développer à Montpellier l’accueil d’événements de type congrès ou symposium, le tout lié aux domaines de compétences d’Agropolis International, à savoir l’agriculture, l’alimentation, l’environnement et la biodiversité. Sur l’année 2016, nous allons accueillir au Corum-Palais des Congrès sept congrès internationaux liés à ces domaines. Nous avons décidé d’unir nos forces et nos compétences respectives afin de favoriser l’accueil de ce type d’événements. Et ceci en apportant notre expertise aux chercheurs qui portent les projets. Cet accord a également pour but d’accroître le rayonnement de notre territoire et du pôle scientifique régional.

Plus globalement, sur quels types de congrès Montpellier se positionne-t-il ?

C. F. – De manière générale, grâce aux structures que nous gérons, c’est-à-dire le Corum-Palais des Congrès, l’arena de Montpellier, le parc des expositions et le Zénith Sud, nous sommes en mesure de nous positionner sur des congrès de tailles très différentes, qui vont du congrès “classique”, entre 300 et 500 personnes, jusqu’aux plus importants, qui peuvent être organisés au Corum-Palais des Congrès pour de 2000 participants, et même aux congrès XXL qui peuvent eux se dérouler au coeur de l’Arena et du Parc des Expositions.

Quelles nouveautés proposez-vous aux congressistes ?

C. F. – Notre métier nous oblige à nous remettre en question en permanence. Nous avons ainsi développé un nouveau produit d’e-congrès clé en main, en partenariat avec Callimédia, une entreprise locale spécialisée dans le e-learning. Ces congrès “virtuels” ne sont cependant pas entièrement dématérialisés. Montpellier Events met aussi à disposition des organisateurs des espaces équipés, ainsi que des salles de conférence, son savoir-faire technique. Nous avons notamment un studio d’enregistrement avec régie : son, lumière, vidéo, diffusion, captation, streaming. Le premier e-Congres accueilli au Corum – Palais des Congrès de Montpellier sera fin 2016 celui de l’Association Française de Psychiatrie Biologique et de Neuropsychopharmacologie.

GL Events se trouve un partenaire pour accélérer son expansion en Chine


Le groupe s’associe au conglomérat chinois Yuexiu pour développer un réseau de sites.

GL Events change de braquet pour accélérer son développement sur le gigantesque marché chinois. Déjà installé à Shanghai et à Hong Kong - ainsi qu'à Macao pour cette partie du monde -, le groupe lyonnais, champion français de l'événementiel (942 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015), a signé la semaine dernière un accord portant sur la création d'une société commune, détenue à parité, avec une entreprise chinoise, Yuexiu Group, en vue de développer « un réseau de sites ».

Les deux partenaires ont déjà un premier projet d'importance en Chine avec la prise en gestion d'un nouveau centre de congrès de 50.000 m2 situé à Guangzhou et dont l'ouverture est prévue en 2019. Ce complexe, le Guangzhou Yuexiu International Congress Center, a vocation à devenir un lieu de référence pour les grandes conférences et événements professionnels internationaux, un domaine dans lequel la grande métropole du sud de la Chine - jumelée à Lyon - nourrit de fortes ambitions. Au-delà de ce projet initial, GL Events, présent en Chine depuis une vingtaine d'années, envisage d'autres opérations dans la province du Guandong et « plus largement » en Chine.Le groupe lyonnais entend agir en tant qu'« exploitant sans investissement », précise aux « Echos » son directeur général finances et administration, Erick Rostagnat, avant d'ajouter : « On peut imaginer l'apport de contenu ou sa création ». En substance, décliner ou concevoir des manifestations.

Siège transféré à GuangzhouA première vue, Yuexiu constitue un partenaire idoine car complémentaire. Fondé par la ville de Guangzhou à Hong Kong - afin d'y développer, ainsi qu'à Macao, des relations d'affaires - en 1985, ce conglomérat est actif dans la promotion immobilière, le développement d'infrastructures publiques et de transport, et la finance. Le groupe, coté à la Bourse de Hong Kong, disposait de 53,4 milliards d'euros d'actifs fin 2015.Ce partenariat conduit par ailleurs GL Events à revoir son dispositif en Chine continentale, avec le transfert de son siège de Shanghai à Guangzhou.




Cannes décroche un nouveau salon professionnel prometteur






Un nouvel événement professionnel à Cannes en novembre qui devrait contribuer à remplir les hôtels en cette période de l’année habituellement creuse. Tarsus France, le leader sur le marché français dans l’organisation de salons professionnels de taille intermédiaire et la SEMEC, qui gère le Palais des Festivals annoncent un nouveau salon professionnel annuel dédié à la logistique (21 au 23 novembre).
Logistics Meetings s’adresse uniquement aux professionnels de la chaîne logistique et transport «supply chain».  Il se propose de mettre en contact tous les acteurs intervenant dans la chaîne logistique. Un marché dopé par les sites e-commerce.

Ce nouveau salon qui a signé pour 4 ans avec la ville de Cannes accueillera 500 participants dont 60 à 80 exposants et 100 top décideurs. Il prendra part dans le calendrier des événements cannois en parallèle des salons Finance & RH Meetings qui verra le jour en 2017 et Workplace Meetings qui célébrera son 5e anniversaire à Cannes, tous deux organisés également par Tarsus France.
Selon l’organisateur, le choix de Cannes s’explique par un parc hôtelier important, adapté aux événements meetings qui allient business et networking.
Le groupe Tarsus est un habitué de Cannes où il organise déjà ITMeetings (en Mars), Security Meetings (en Mars), Heavent Meetings (en avril), Customer Relationship & Marketing Meetings ainsi que Worplace Meetings (tout deux en novembre).



cannes








Le visage du nouveau parc des expositions de Bordeaux enfin dévoilé

On découvrait ce mercredi le nouveau visage du parc des expositions de Bordeaux-Lac.

projet parc expo
C’est une équipe d’architectes bordelais qui a été retenue pour concevoir le projet du parc des expositions.
Le site va être complètement restructuré et se prépare à une véritable cure de jouvence. Le nouvel édifice se veut à la pointe des dernières technologies.

Par ailleurs, son agrandissement aura vocation à répondre à la demande toujours plus croissante d’organisations d’événements à Bordeaux.  Avec une surface de 14000m2 et une capacité d’accueil de 6000 personnes, le futur pavillon se veut à la hauteur de cette attente.

Comme l’explique Nicolas Florian, Président de la société bordelaise des équipements publics d’expositions et de congrès :
On a fait le choix d’avoir un équipement […] qui puisse accueillir un panel de manifestations plus large. 
L’investissement estimé à 29 millions d’euros est à l’image de l’ambition de la ville de Bordeaux.

mardi 30 août 2016

Hall Saint-Martin à Pontoise : chronique d'une mort annoncée

Certains élus locaux émettent l'idée que le bâtiment sera rasé en 2017




Construit en 1980, le Hall Saint-Martin pourrait  être rasé en 2017 selon certains.
Construit en 1980, le Hall Saint-Martin pourrait être rasé en 2017 selon certains.
Sujet tabou, ou presque. Entre ceux qui bottent en touche et les autres qui livrent des infos à demi-mots, pas facile de s’y retrouver. Pour autant, la rumeur enflait depuis des semaines. Et la 845e Foire Saint-Martin n’a fait que confirmer la tendance. Le Hall Saint-Martin, construit en 1980 sous l’ère Jean-Philippe Lachenaud (Ndlr : maire Udf de Pontoise de 1977 à 1989) va mourir à court terme.
Sollicitées, et apparemment quelque peu gênées aux entournures, la commune de Pontoise et la communauté d’agglomération  de Cergy-Pontoise ne sont pas si catégoriques. Seul Christian Caron, directeur général du parc des Expositions Saint-Martin, a mis les pieds dans le plat, samedi 7 novembre, lors de l’inauguration de la 845e Foire Saint-Martin.

«Contrarié»

«Oui, la Société d’économie mixte qui gère le hall Saint-Martin va cesser son activité en juin 2016. Je ne suis pas fâché mais contrarié, car six personnes de l’entreprise vont, à terme, rester sur le carreau. Contrarié aussi car cela fait des années que j’alerte les acteurs du dossier sur le vieillissement de la structure, ses fonctions et son avenir.»
En clair, le hall Saint-Martin n’accueillera plus aucune manifestation à partir de la fin du printemps prochain. Exit le salon du mariage, des ateliers créatifs, le salon commercial de la 846e Foire Saint-Martin, les câlins d’Amma et autres Fous d’histoire.
«On le sait depuis longtemps, le hall Saint-Martin est obsolète en terme d’accueil et de normes de sécurité. Cette fermeture était inévitable», admet un élu de Pontoise. Depuis dix ans, Pontoise et l’agglo sont en pourparlers pour donner une seconde jeunesse au site, via notamment la création du nouveau quartier Bossut. À chaque fois, sans succès. Le 10 février 2010, le député-maire (Lr) de Pontoise, Philippe Houillon, admettait, dans nos colonnes, que l’avenir du hall Saint-Martin était «un dossier urgent à régler». Malgré quelques ripolinages de façade, les acteurs du dossier n’ont jamais réussi à se mettre définitivement d’accord.  «Nous avons étudié plusieurs solutions sans jamais aboutir à un équilibre financier et à une viabilité économique», reconnaît Dominique Lefebvre, président (Ps) de l’agglomération de Cergy-Pontoise. Concrètement, quel avenir pour le hall Saint-Martin. Une réhabilitation complète ? Peu probable… L’addition est estimée à 7 millions d’euros. Destruction pure et simple ? C’est ce qui se murmure dans les couloirs de l’hôtel d’agglo, avec un calendrier fixé à 2017.

Démolition en 2017 ?

À vocation intercommunale, cet équipement de quelque 6 000 mètres carrés sera-t-il reconstruit sur le plateau Saint-Martin ? Difficile à croire. Au moins pour deux raisons : le contexte financier des collectivités est si contraint que dégager une enveloppe d’une vingtaine de millions d’euros semble illusoire à court terme ; d’autre part, la future Aren’Ice de Cergy, dont les portes devraient ouvrir en novembre 2016, possèdera une salle de 4 000 places qui pourrait accueillir certains événements jusqu’ici cantonnés au Hall Saint-Martin de Pontoise. À moins que les mêmes qui cherchent une solution depuis dix ans en trouvent une dans les prochains mois…



Nombre total de pages vues

BLOG FOIRES SALONS CONGRES

BLOG FOIRES SALONS CONGRES
SALON CONGRES EVENEMENTS PARC EXPOSITIONS